Biodiversité

Le Martin Pêcheur d’Ichtratzheim, derrière le cimetière.

Le Martin Pêcheur d’Europe

Le Martin-pêcheur recherche des eaux riches en petits poissons et libres de glace en hiver. Il préfère les eaux douces aux eaux saumâtres ou salées pour la reproduction et apprécie la présence de perchoirs pour ses affûts. Il a également besoin de talus pour y creuser le tunnel du nid.

L’alimentation est principalement constituée de poissons et d’insectes aquatiques, plus rarement de crustacés, mollusques, insectes terrestres et amphibiens. Il se nourrit en plongeant, soit depuis un perchoir, soit après un vol sur place.

La présence du Martin Pêcheur est un bon indicateur de la qualité des cours d’eau.

Le Verdier d’Europe

Le Verdier d’Europe est présent dans une large partie de Paléarctique occidental de la Macaronésie jusqu’à l’Oural ainsi qu’en Afrique du nord.

Espèce commune des milieux ouverts et semi-ouverts comme les campagnes arborées, vergers, parcs urbains, jardins et les lisières forestières. La femelle construit le nid dans une fourche de branches d’arbre ou arbuste dense, parfois aidée du mâle qui la nourrit durant la couvaison. Il peut y avoir jusqu’à trois pontes dans l’année qui comptent en moyenne 4 à 6 œufs. Dès la fin de la période de reproduction, les individus se groupent en bande mixtes de passereaux avec notamment d’autres espèces de fringilles et des bruants pour s’alimenter dans les restes de cultures

La bergeronette grise

Gracile et agile, la bergeronette grise est un passereau assez familier des jardins, où elle recherche des insectes, des araignées et des mollusques pour se nourrir.

Cette migratrice partielle est caractérisée par sa silhouette fine, son plumage à trois tons et sa longue queue en perpétuel mouvement.

Le mot « bergeronette » vient de berger : la bergeronette vit volontiers parmi les troupeaux, voletant autour du bétail qui attire les insectes

Le chardonneret élégant

Ce superbe passereau, paré de multiples couleurs, porte un plumage contrasté aux couleurs douces à certains endroits et très vives à d’autres. Sa tête peut évoquer une cible avec une zone circulaire rouge autour du bec, cerclée d’une zone blanche bordée de noir.

Le chardonneret à en outre un chant très plaisant. Il doit son nom à son bec, bien adapté à la difficile cueillette des graines de chardon.

C’est un oiseau d’une élégance incomparable, et qui porte bien son nom.

Le pic épeiche

Une nuque rouge pour le mâle, un bec à la fois pointu et puissant, une longue langue gluante pour attraper les insectes qui vivent dans les bois, un tambourinage sonore caractéristique, un vol onduleux et des mœurs cavicoles ; il est difficile de ne pas reconnaître le pic épeiche.

Il n’est pas rare que des étourneaux ne délogent un couple de pics épeiches de leur site de nidification avant éclosion des petits ; si tout se passe bien, les petits sont nourris d’insectes pendant 3 semaines avant de prendre leur envol. Ils sont encore nourris une semaine après leur envol par les parents.

Le pic vert

Rendu célèbre par un dessin animé américain, le chant du pic vert est immédiatement identifiable, Ce chant est souvent le meilleur indice pour repérer ce beau picidé.

Le pic vert est actuellement menacé par la disparition de ses zones de nidification et de nourissage

Reconnaissable à son plumage vert pomme et jaune, son masque noir et sa calotte rouge, le pic vert habite les forêts de feuillus et trahit sa présence par son chant caractéristique

 

La mulette épaisse

La Mulette épaisse se rencontre dans les ruisseaux ou les fleuves sur des fonds caillouteux  à limoneux et s’accommode de substrat légèrement vaseux. L’espèce affectionne principalement les cours d’eau de plaine et la végétation aquatique.

Elle peut donc vivre dans des rivières présentant des conditions écologiques variables.  Cependant, la Mulette épaisse se retrouve plus souvent dans des eaux plus riches en nitrates et en calcium   sur l’aval et on ne l’observe pas au-dessus de 400m d’altitude. Enfin, il est indispensable que ces rivières  aient une population saine de poissons hôtes.